Qu'est-ce qu'une conférence citoyenne ?

La conférence citoyenne, contrairement aux conférences familiales et conférences de justice réparatrice, est déjà pratiquée en France. Plusieurs expérimentations ont eu lieu et ont lieu à ce jour sur des sujets qui sont des enjeux majeurs de société. De plus en plus, les démocraties représentatives dans plusieurs pays expérimentent des formules et des méthodes pour permettre au plus grand nombre de citoyens de participer au débat politique.

La conférence citoyenne comme nous l'entendons au sein de l'association Question de justice concerne les sujets, questions, problèmes et conflits qui touchent à la vie d'un groupe de personnes vivant ou travaillant ensemble, d'une collectivité. Les personnes concernées parlent ensemble de la situation et de ses répercussions sur la communauté. Dans un premier temps, elles ont besoin de partager leurs ressentiments, puis des idées et des solutions sont proposées. Tous les participants sont d'une manière ou d'une autre disposés à apporter leur contribution à ce travail de planification.

Exemples de questions :

  • Comment la gêne (bruit, détritus…) peut-elle cesser ?
  • Comment l'ambiance dans le service, le magasin ou l'école peut-elle redevenir agréable ?
  • Comment pourrions-nous, en tant que groupe de jeunes, obtenir un terrain, un local dans ce quartier ?
  • Comment organisons-nous la viabilité et la sécurité lors de la construction de nouveaux ascenseurs dans l'immeuble ?

Comment une conférence citoyenne s'organise t-elle ?

Nous suivons dans les grandes lignes le même processus que pour la conférence familiale. Le coordinateur et les personnes qui ont fait appel à lui, formulent la question centrale.

Quiconque est concerné peut participer : famille, amis collègues… S'ajouteront les personnes qui peuvent apporter une contribution (direction d'une école, agents de police, entrepreneurs, adjoints au maire ou éducateurs…). La composition du collège de participants dépend donc de la situation et de la question centrale de la conférence.

La préparation

Avant la conférence, le coordinateur contacte tous les participants afin de les informer de son déroulement, son objectif, les possibilités et les responsabilités. Après ce premier contact, chacun peut entamer sa réflexion.

Le coordinateur peut aider à l'organisation (envoi d'invitations, choix du lieu de la réunion…), mesurer les besoins d'information et trouver des interlocuteurs.

La réunion

Le coordinateur est attentif au bon déroulement de la conférence selon les principes de l'approche réparatrice. Tout le monde a le droit de parler, personne n'est obligé.

Le plan d'action

Le plan d'action doit être pratique et clair : qui fait quoi, où et quand ; que faire si le plan ne fonctionne pas ?

À la fin de la conférence, le coordinateur prend en charge la distribution du plan d'action à tous les participants. Son rôle s'arrête là : il reste indépendant.

Exemple de conférence citoyenne sur une question scientifique

Comme expliqué plus haut, les conférences citoyennes actuellement organisées portent sur des questions de société complexes, comme par exemple celle organisée autour de la problématique de l'énergie en Auvergne. Un document en ligne en fait part : http://sfp.in2p3.fr/Debat/debat_energie/Actualites/energie_Auvergne.htm