La préoccupation première de la justice restaurative (qu'on appellera JR) est la victime et ensuite l’auteur. Lorsqu’il y a un problème entre des personnes, un dépassement de règles, un délit, un crime, en JR la chose la plus importante n’est pas de dire à l'auteur: « tu n’as pas respecté les règles » ou : « tu as enfreint la loi », mais de prendre soin de la victime en priorité ; de s’enquérir de ses blessures tout d'abord, puis de se demander ensuite à qui incombe la réparation.
Ainsi donc, au lieu de dire :
- Que s’est-il passé ?
- Quelle loi, quelle règle a été enfreinte ?
- Qui a enfreint la loi ?
- Comment devrait-il être puni ? »

Considération de base
Les gens sont plus heureux, plus coopératifs et plus enclin à faire des changements positifs quand les personnes qui ont une certaine autorité sur eux, font des choses AVEC eux, au lieu de pour ou sans eux".

Dans le cadre scolaire, une approche préventive

Il s'agit d'adopter une attitude qui vise à prévenir pour améliorer le vivre ensemble, en forgeant des relations plus proches et plus franches ! La qualité de nos relations dépend de nos capacités à dialoguer et à nous rencontrer et cela s’apprend tous les jours. La formation aux pratiques restauratives : « Justice restaurative, principes et actions » nous forme à  cette attitude au quotidien en même temps qu'elle apprend comment réagir aux conflits, petits et grands.

Deux petits films pour vous donner un aperçu :

La participation de toutes les parties concernées permet de trouver une solution qui répond aux besoins de réparation de la victime et qui est réalisable par l'auteur. Chacun en prend possession. Ainsi la sanction se transforme en réparation qui vient de l'intérieur de la communauté scolaire. Elle est actée par tous et volontairement acceptée par tous. (Si parfois victime et auteur sont interchangeables, le processus restera le même avec des besoins de réparation des deux côtés).

L'Education Nationale a publié le guide : Pour une justice en milieu scolaire, préventive et restaurative.

La Discipline Positive

La Discipline Positive est une démarche pédagogique qui n'est ni permissive ni punitive. L'objectif est de mettre en place une discipline efficace en favorisant une culture et un climat scolaire propice aux apprentissages.

La Discipline Positive (DP) est un modèle d’apprentissage (discipline) qui part de l’existant (positive) pour aller vers un but. C’ est une façon d’éduquer et d’enseigner les enfants sans imposer de modèle de soumission. L’encouragement et la coopération sont au cœur du lien éducatif pour favoriser le sentiment d’appartenance et le désir de participer. Elle s’intéresse au processus d’apprentissage et moins au résultat.

Elle souhaite développer chez le jeune le sentiment de se sentir en lien pour pouvoir appartenir et contribuer. Elle invite l’enfant ou le jeune à découvrir ce dont il est capable. Être permissif et le placer au centre de toutes les attentions ne développe pas le sentiment d’être capable, pas plus que d’être autoritaire en soumettant le jeune aux décisions prise par l’adulte seule.

La DP s’appuie sur la notion de respect mutuel et d’encouragement (fermeté et bienveillance
simultanément) et enseigne les compétences sociales, émotionnelles et civiques utiles pour soi et pour le collectif (autonomie, autodiscipline, sens des responsabilités) afin de construire un collectif dans lequel chacun trouve sa place. Elle se veut efficace à long terme. L’incident est vu comme une opportunité d’apprentissage ouvrant ainsi le champ de la recherche de solutions, outil essentiel en Discipline Positive.

Enseignants et éducateurs/parents

La force de la Discipline Positive est d’avoir une démarche commune avec des outils pour les parents ET les enseignants qui sont complémentaires. Le climat sera plus apaisé.

La formation

L’introduction et la formation à la DP se passent par de courtes introductions théoriques et des ateliers qui se suivent rapidement. Chaque participant peut prendre ce avec il est à l’aise, ce qui lui convient dans sa façon de faire. Ce sont des ateliers actives. Les manuels que vous pouvez acheter et avec lesquels on travaille, décrivent minutieusement plus de cent activités qui apprennent aux jeunes les compétences indiquées en haut. Manuel et formation sont spécifiques pour les enseignants et pour les parents.


Question de Justice donne des formations aux établissements qui en font la demande et dans le cadre du PAF de Toulouse. Vous pouvez nous contacter pour plus de renseignements.